Le sommeil de l’enfant quelle galère pour nous les parents. L’arrivée d’un enfant chamboule tout et surtout notre sommeil. Je me rappelle que je croyais que j’allais pouvoir tout gérer comme avant à la naissance d’Anastasia et encore plus après celle de Noé. Je sais aujourd’hui que le sommeil des enfants, c’est quelque chose qu’on ne contrôle pas et que l’on peut même subir.

Généralités sur le sommeil de l’enfant

Le sommeil permet aux enfants de développer leurs cerveaux, c’est à ce moment là qu’il se régénère, qu’il enregistre les moments de la journée. Il permet aussi aux muscles de se reposer, au système immunitaire de se reconstruire.

Le manque de sommeil que ce soit chez un enfant ou un adulte à plusieurs conséquences, en premier lieu l’irritabilité (et oui, nous parents on connaît bien cet aspect là). Mais savez-vous qu’un manque de sommeil, augmente notre faim, le grignotage et donc le risque de surpoids ? Si un enfant manque de sommeil et n’a pas un rythme de sommeil régulier, il dormira moins bien et sera donc plus fatiguée, c’est un cercle vicieux.

Il y a plusieurs phases de sommeil qui se répète plusieurs fois par nuit. On a d’abord l’endormissent, puis les phases répétitives. Le sommeil lent, moment où le cerveau se met en veille, l’activité cérébrale diminue. Puis le sommeil paradoxal où on rêve.

Les signes de fatigue

Les signes ne trompent pas, le corps de nos enfants nous parle. Voici les signes qui ne trompe pas :

  • Yeux rouges
  • L’enfant qui se frotte les yeux, les oreilles ou le nez
  • Il chouine, râle
  • Il baille
  • Il va réclamer son doudou ou sa tétine
  • Sa tête est lourde
  • Il ralentit

Le rituel du coucher

Le rituel du coucher rien de plus important que ça pour endormir plus facilement et calmement son enfant. Il rassure et donne le tempo à l’enfant.

A l’approche de l’heure du coucher, il est primordial de faire uniquement des activités calmes. Plus de télévision après 18h, plus de sucre après 17h. On baisse le ton, on évite les jeux qui font trop de bruit. On peut aussi baisser la luminosité et parler à voix basse.

Il faut aussi faire attention à la chambre à coucher, est ce que l’enfant s’y sent bien ? Une chambre rassurante et reposante est nécessaire. L’enfant doit se sentir bien et en confiance, car le sommeil, c’est lâcher prise. Il faut aussi s’assurer que rien ne lui faire peur dans sa chambre, comme une ombre. Peut-être que l’enfant est dans sa phase de peur du noir alors on met une veilleuse. Ou alors il a peur du loup, des fantômes, dans ce cas la, vous pouvez dessiner avec votre enfant un super héros qui va le protéger, fabriquer un attrape rêve, créer une étoile de protection ou encore créer un spray avec de l’eau qui éloigne les monstres. Il est aussi possible de créer un tableau des rituels, vous pouvez le trouver ici.

Laisser pleurer bébé bonne ou mauvaise idée ?

Très, mais alors très mauvaise idée. Si vous voulez que votre enfant ait confiance en vous, et continue à communiquer avec vous, c’est à éviter.

En effet, un enfant qui pleure est un enfant qui communique son mal-être, quelque chose qui ne va pas. Il peut avoir faim, soif, être sale, avoir chaud ou froid, être fatigué, ou avoir mal.

Laisser un enfant pleurer provoque du stress chez lui, ce qui comme nous savons n’est pas bon ni pour lui, ni pour nous.

Anastasia fait plus ou moins ses nuits, certaines nuits elle me réclame encore un biberon de lait. Noé ne fait pas du tout ces nuits, on peut aller jusqu’à 4 réveils voir plus. Et vous à quel age votre enfant à fait ses nuits ?