En cette année 2019, je veux apporter du changement dans ma vie, mais aussi dans la vôtre. J’ai envie de partager encore plus de conseils en terme d’organisation, de gestion de budget, et de réduction d’empreinte écologique.

Aujourd’hui, avec cet article, je vais vous donner quelques conseils comment économiser et réduire votre façon de consommer. Certains changements sont déjà effectifs chez moi, d’autres sont en train d’être mis en place.

Le micro-onde

Il a été vendu, il y a maintenant 2 ans de cela et honnêtement, il ne me manque pas. Certaines fois, je me dis qu’il me serait bien utile, mais le fait de savoir que c’est, un mode de cuisson qui va laisser des traces dans mon organisme non merci. Dans le mot micro-onde, vous avez onde, des ondes, il y en a partout, autant les limiter quand on le peut. Il suffit d’un peu d’organisation, d’un four et d’une plaque pour pouvoir largement se passer d’un micro-onde.

L’essuie tout

L’essuie-tout tout comme le papier toilette est fait d’arbre, soit en recyclant du papier soit directement en le produisant. Les arbres sont notre source principale d’oxygène, pourquoi en faire de l’essuie-tout ? N’y a-t-il pas une alternative ? Et bien si, et même plusieurs. En premier, les chiffons micro fibres, elles sont absorbantes et lavables. Ensuite, vous pouvez faire de l’essuie-tout lavable maison avec d’un côté du tissus coton et de l’autre de l’éponge récupéré d’une veille serviette. Comme dirait Rocky de la Pat Patrouille: ” Plutôt, que de jeter, il faut recycler.”.

Les cotons-tige

Encore un fléau pour notre planète. Qui n’a jamais vu la photo de l’hippocampe tenant un coton-tige ? Nous n’utilisons quasiment plus de coton-tige que ce soit moi, mon mari ou les enfants. Tout simplement, car plus je me nettoie les oreilles plus elles sont sales. Le fait de les nettoyer les stimule et mon mari à force a eu en même temps une otite à une oreille et un énorme bouchon à l’autre à force de nettoyer. Il existe des alternatives comme l’oriculi, ou bien des sprays à faire de temps à autre.

Les lingettes


233 lingettes sont utilisées par seconde dans les foyers français, soit plus de 7,3 milliards par an.

Cela fait peur non ? Sachant que certaines personnes les jettent dans les toilettes et non à la poubelle. Et quand bien même dans la poubelle elles finissent bien souvent par être brûlée. Des lingettes de la grande marque la plus connue qu’on vous donne dès la maternité est composé à 60% de polyester en gros du pétrole et de 40% de cellulose. Il existe cependant des marques qui ont crées des lingettes composées à 99.9% d’eau. Sinon, il est toujours possible d’adopter le gant de toilette et de l’eau, ou une lingette lavable et du liniment acheté (attention la composition tout de même) ou fait maison. Je finis mon dernier paquet de lingette plus ou moins cracra et je retourne à mes lingettes lavables et au liniment. Il faut juste que j’en couse encore une bonne trentaine pour pouvoir tourner tranquille, car un bébé qui commence à manger, c’est Hiroshima dans la couche.

Le déodorant en spray

Beaucoup controversé ces derniers temps, à cause de la présence d’aluminium, mais aussi celle de l’alcool. L’aluminium a quasiment disparu de la plupart des déodorants en spray, mais l’alcool reste présent. Beaucoup de femmes doivent connaître ce problème, lorsque de vous venez de vous raser les aisselles et que vous mettez du déodorant en spray cela vous brûle. La cause, c’est l’alcool qui est présent dedans. L’aérosol n’est absolument pas écologique et les déodorants en spray bien moins efficaces sur la durée. Il est parfois nécessaire d’en remettre au cours de la journée. Du coup, il vaut mieux privilégier les déodorants à bille ou en stick voir le fait maison qui est zéro déchet et au moins vous savez ce qu’il y a réellement dedans.

Les produits d’entretien

Ah le marketing des produits d’entretien, combien de produits ménagers avez-vous chez vous ? Savez-vous réellement l’impact qu’ils ont sur votre santé ? Le site Top Santé a mis en évidence 21 produits qui seraient toxiques pour la santé. Pourtant, il suffit de pas grand chose pour nettoyer toute sa maison, en premier le vinaigre blanc qui est vraiment un allié de choc, ensuite le bicarbonate de soude, le savon de Marseille et le savon noir. Je pense que pour moi, ce sont mes 4 fantastiques.

Les dessins des enfants

Petite partie sentimentale, oui les dessins de nos enfants sont les plus beaux du monde. Il y a encore deux mois je les gardais tous, mais en allant chez ma belle mère dans son grenier, j’ai vu pleins de cartons remplit de dessins de ses enfants. Ils étaient pleins de poussière et je lui ai demandé si elle les regardait de temps en temps et bien non. Du coup, je sélectionne quelques dessins lorsqu’elle progresse ou les dessins d’anniversaire que je garde. Et même cela, je me dis que si ça se trouve, je ne vais jamais les regarder.

Les vêtements trop grands ou trop petits

Ah les vêtements de nos bambins ou ceux qu’on avait alors qu’on faisait 10-15 ou 20 kilos de moins et qu’on adore. Oui, on les aime, mais que font-ils encore dans votre armoire, votre cave ou votre garage ? On a tous espoirs de retrouver notre taille d’adolescente, mais il est bon de faire un tri, garder ce qui vous va à l’instant T, le reste vendez, donnez, troquez.

Les pubs

Quelle horreur, quel gâchis de matière première pour finir directement dans nos poubelles. Savez-vous que tous les prospectus ou presque sont disponibles sur internet ? Pour cesser d’être importuné, il vous suffit de mettre un stop pub disponible en mairie gratuitement sur votre boîte aux lettres.

Les moules en silicone

Et nous voici arrivés au dixième et dernier objet ou catégorie d’objets, les moules en silicone. A haute température, des micro-particules nocives du silicone passe du moule à nos préparations. Le silicone laisse aussi un goût aux gâteaux une fois cuit qui est désagréable. Cependant, les moules types Demarle, Flexipan sont fais de meilleures qualités et résistent mieux à la chaleur.

Quels sont les objets que vous allez laisser tomber en 2019 ?