La Diversification Menée par l’Enfant est l’alternative à la diversification classique avec les purées et les compotes qu’on commence à 4 mois. Avec la DME, on attend que l’enfant ait 6 mois.

Premier repas DME – le brocoli

Les bases

Comme je viens de vous le dire la DME se commence à 6 mois, car avant, selon les recommandations de l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé) le lait maternel ou artificiel doit rester la seule alimentation de bébé.

Il faut aussi que votre tout petit tien un minimum assis, afin que la trachée soit alignée avec l’estomac et la bouche, cela limite le risque de fausse route.

La DME consiste à donner dès le début de la diversification des morceaux cuits ou crus, de tailles adaptées et mou afin qu’il puisse le couper avec ses gencives si bébé n’a pas de dents.

Les + les –

On va commencer par les points positifs. Il n’y a pas vraiment besoin de faire un repas spécial pour bébé, ou d’être en panique lorsqu’on est quelque part et qu’on a oublié le petit pot. On n’a pas besoin de lui donner à manger, il se débrouille seul. C’est excellent pour le développement de la mâchoire et des dents. Il va aussi apprendre à mastiquer. Il pourra découvrir la texture des aliments, le goût de chaque aliment, car dans une purée, on a souvent plusieurs goûts différent comme bolognaise, couscous ou autre.

Muffin au saumon

Le négatif, le gros point noir que j’y trouve, c’est que l’enfant du moins Noé en met partout. Vous pouvez acheter des blouses, comme celle vendu pour faire de la peinture pour enfant qui protège très bien le haut du corps, si vous commencez en été profitez-en pour le mettre uniquement en couche. Heureusement, que nous avons un chien qui adore manger. Elle lèche la chaise haute une fois finie, elle lèche aussi le sol. Bien sûr je re nettoie la chaise haute derrière hein. Au début, cela peut être impressionnant avec le réflexe vomitif, on croit que son enfant va vomir, mais en fait non, il ramène juste le morceau vers l’avant de sa bouche.

Par où commencer

On va commencer comme pour la diversification classique plutôt par des légumes cuit à la vapeur de préférence. Ensuite, on peut introduire les fruits, il faut toujours privilégié le mou, le temps que bébé s’y habitue et qu’il ait des dents. On va progressivement introduire la viande, puis les allergènes.

L’introduction des allergènes

On introduit un allergène sur 3 jours, puis pendant 2 jours, on n’en donne pas, s’il n’y a pas de réaction du type eczéma, boutons, vomissements, présence de sang dans les selles, l’aliment est toléré et donc introduit. Si vous remarquez quelques choses d’anormal, consultez un professionnel de santé.

Les allergènes principaux sont les poissons, le lait, les œufs, la farine, les oléagineux, et les crustacés.

Chaque allergène est à introduire séparément, de même un poisson après l’autre idem pour les oléagineux, et les crustacés.

Attention

Comme toujours le miel est interdit en dessous d’un an en raison d’un risque de botulisme.

Le sel, le sucre, les additifs sont bien sûr à éviter au maximum.