Noé alias bébé 2 était prévu pour le 10 Juillet, malgré quelques fausses alertes rien ne semblait le perturber et vouloir le faire sortir. Même la France arrivant en finale.

Les insomnies à répétitions, la chaleur, et les différents maux de fin de grossesse m’ont poussés à accepter le déclenchement prévu alors pour le 13 juillet. Au moins on était sûr qu’il n’allait pas arriver pendant la finale. Ce qui nous a laissé aussi le temps de tout organisé pour mettre Anastasia chez mes parents et partir sereinement.

Vendredi 13, déjà rien que la date cela faisait rêver, on arrive à la maternité pour 8h30. Petit rituel, monitoring, examen du col ouvert à 1, on lance le déclenchement par tampon aux alentours de 9h. Les premières contractions ne se font pas trop tarder et je commence à les sentir tout doucement vers 10h. Elles étaient non douloureuses et pas régulières du tout.

Vers 16h elles commencent à piquer mais à 5-10 min d’intervalle, on décide donc de marcher un peu, prendre un café et une glace en bas à la cafétéria. Vers 19h elles s’intensifient tout les 2-3 mins assez douloureuses je mange un peu puis on attend le prochain appel pour le monitoring qui fut assez long.

img_3002-222h enfin on peut aller faire le monitoring, contractions toutes les 2-3 mins qui arrivent quand même à 8/10 sur l’échelle de la douleur. 23h je demande la péridurale car elles montent jusqu’à 9 et que j’arrive plus à gérer. On examine le col il est à 2 désespérant, elle hésite longuement puis m’accorde la péridurale. Le temps de préparer la salle d’accouchement il est minuit passé. J’ai vraiment du mal à gérer et me concentrer sur ma respiration. On s’installe pour poser la péridurale, je fais le vide total et me concentre sur la voix de la sage femme dont je tiens fermement les bras. Je sens poussé pendant les contractions mais je me dis que c’est du aux contractions.

A la fin de la pose du cathéter de la péridurale pas du produit, je me remets sur le dos et la je sens poussé mais d’une force une pression incroyable. Je n’arrive pas à faire autrement que pousser à fond, je romps la poche des eaux, et le bébé arrive en même temps. C’est le bordel total la culotte à moitié sur les genoux, les fils du monitoring emmélés dedans, la sage femme qui n’avait même pas pu mettre de gant et moi hurlant tellement j’ai eu peur et c’était intense et douloureux.

Laurent lui dans la salle d’attente c’est fait tous les scénarios possible et inimaginable, une sage femme est venue le chercher en courant. Lorsqu’il est arrivé dans la salle d’accouchement il était déjà quasiment dehors.

Ce fût intense, douloureux mais rapide finalement. 00h53 Noé est donc arrivé le 14 Juillet jour de fête national le premier du 14 Juillet 2018 dans cet hôpital. Il pèse 3.880 kgs et mesure 51 cm.

Mon projet de naissance n’a été finalement respecté qu’en parti. On fait comme on peut avec la douleur à gérer et le temps que cela dure. Un déclenchement qui aura duré 16h soit toujours 15h de moins que pour Anastasia.